Accueil > François Picard

François Picard

Professeur d’ethnomusicologie analytique, François Picard développe et expose ici des travaux liant musiques, enregistrements et visualisations.

Articles de cette rubrique

  • Le pentatonisme d’après les documents chinois

    8 avril, par admin

    La théorie chinoise du pentatonisme, et ses rapports à l’accordage de l’instrument, au ton, la notion d’aspect, les rapports entre la série des douze hauteurs absolues, les cinq relations (gong shang jue zhi yu) explicité à travers non pas un exposé, même en chinois, mais un document musical, un manuel de cithare qin, le Mei’an qinpu 梅庵琴譜, 1931, témoin de l’enseignement de Wang Binlu 王賓魯 dont on peut trouver un enregistrement intégral
    Chine. Recueil de l’Ermitage du Prunus, Chen Leiji, cithare qin, Ocora C (...)

  • Shao Xiaoyan 邵孝衍, musicien aveugle du Zhejiang, 1987

    2 juin 2020, par François Picard

    Présentation de la rencontre inoubliable avec un musicien du Zhejiang, accompagnée d’un bref memo sur les musiciens aveugles en Asie orientale. On consultera avec profit la page Blind musicians in China and elsewhere sur le blog de Stephen Jones.
    Shao Xiaoyan 邵孝衍
    Shao Xiaoyan 邵孝衍, joueur de vièle erhu et de flûte xiao, aveugle, a appris à chanter seul, en amateur. Devient professeur de ballades chantées à l’école d’art de la ville de Ningbo Ningbo shi quyi xuexiao, quyi ban 宁波市曲艺学校(曲艺班) Un de ses (...)

  • Confiné à Wuhan

    23 mai 2020, par François Picard

    Vendredi 22 mai 2020 François PICARD, Confiné au conservatoire de musique de Wuhan : une expérience de recherche musicale,
    séance à distance, lien fourni sur demande
    Étudiant étranger boursier au Conservatoire de musique de Shanghai, je profite d’un séjour de collectage organisé pour me rendre avec d’autres étudiants étrangers au Zhejiang, y compris dans un village interdit aux étrangers, mais nous sommes dûment encadrés et autorisés. Nous pouvons en particulier rencontrer, enregistrer et interviewer un (...)

  • Luogu jing la notation chinoise des percussions

    14 avril 2019, par admin

    En Chine les percussions sont désignées par des syllabes orales discrètes, distinctes, répertoriées. Leur suite donne lieu à des musiques de percussions seules ou à des formules intervenant en particulier dans les opéras. Ces syllabes peuvent être notées, et donc faire l’objet d’écrits et d’une notation, appelée « La clef des gongs et tambours« luogujing 鑼鼓經. Plusieurs animations où enregistrements et notations sont synchronisées permettront de suivre cette relation. On verra que de véritables musiques de (...)

  • Musical notation and visualization of sound

    10 septembre 2018, par François Picard

    Musical notation and visualization of sound, from Charles Seeger to the Sorbonne Ethnomusicology Seminar through Rouget
    Sonograms, staff notations or notation of fingerings, whenever possible, it is therefore necessary to synchronize them with the sound recording itself. This makes it possible to better locate the visualizations that are not synchronous, such as the histograms of the occurrences of the notes.
    The synchronization (see below Julien Debove, François Picard "A protocol of (...)

| 1 | 2 |