Accueil > Séances du séminaire SEEM-SU

Séances du séminaire SEEM-SU

Articles de cette rubrique

  • Séance 7 du 5 mars 2014

    3 mars 2014, par François Picard

    Compte rendu par Syrine Ben Moussa des chapitres 9 et 10 de l’ouvrage Analyser la musique pourquoi comment ? de François Delalande Chapitre 9 : Le bipôle objet/conduites : réflexions sur l’objectif de la sémiologie musicale
    « La musique a une signification pour celui qui la fait ou l’écoute » p. 155
    D’une part « la musique appelle certains contenus, certaines, images, certaines représentations dans l’esprit de celui qui la fait ou l’écoute ». Rapprochement entre la signification linguistique et le (...)

  • Séance 6 du 19 février 2014

    3 mars 2014, par François Picard

    Jean-François Lagrost (flûtiste de shakuhachi et de flûte traversière Boehm), invité, parle notamment de sa double pratique (musique occidentale et extrême-orientale). analyse les partitions / notations et interprétations de shakuhachi selon les conduites.
    Lagrost anime le site THE EUROPEAN SHAKUHACHI SOCIETY

  • Séance 5 du 5 février 2014

    3 mars 2014, par François Picard

    lecture du chapitre 5 « Transcription et Analyse » de l’ouvrage de François Delalande, Analyser la musique, pourquoi, comment ?, Paris, INA éditions, 2013, page 117 à 123 par Angéline Yegnan
    compte-rendu par Mohamed Hamrouni
    Présentation générale L’article transcription et analyse de François Delalande porte son intérêt sur le processus analytique musical. Nous y retrouvons une approche épistémologique du rapport qui lie étroitement l’analyse et la transcription qui l’émerge. Cette réflexion est portée (...)

  • Séance 4 du 11 décembre 2013

    3 mars 2014, par François Picard

    Luo Hua chapitre 7 « Faut-il transcrire la musique écrite ? »
    compte-rendu par Joëlle Cosme Le séminaire a porté essentiellement sur le chapitre sept de l’ouvrage de Delalande Analyser la musique, pourquoi, comment ?
    Nous avons eu dans ce cadre deux grands aspects qui ont été abordés :
    La transcription en musique
    Faut-il transcrire la musique écrite ? Une transcription de la musique savante est-elle toujours nécessaire et pourquoi ? Cette pratique est spécifique et ne reflète qu’un aspect de (...)

  • Séance 3 du 27 novembre 2013

    3 mars 2014, par François Picard

    François Picard : Les exemples de chutes qui montent ou intérieur/extérieur sont valables toute l’année quand ils sont à propos. Une page web a été mise en place par FP et Mahalia Frizon sur le site PLM pour consulter les enregistrements, les exemples évoqués en séminaire.
    Anitha Herr Chap 11 : les outils théoriques de l’analyse musicale à l’épreuve du « terrain » centrafricain. Elle a choisi le chap. 11 car elle a travaillé sur cette musique il y a quelques années pour les besoins d’un cours. (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |